NOUVEAUX MONSTRES

Depuis toujours, les Monstres ont pimenté les histoires, les époques et les cultures. Protagoniste de contes et légendes ou véritable héros des cauchemars d'enfants et de l'imaginaire populaire, le monstre a ponctué la vie des hommes de sa terrifiante présence. L'histoire de l'Art a été considéré pendant un temps comme étant celle de la beauté, première source d'inspiration des artistes avec la nature.. Puis la laideur est apparu comme un sujet gagnant légitimement sa place en jalonnant l'histoire de créatures fascinantes. Cela ne sera pas contredit par les créatures fantastiques de la mythologie grecque, les kappas du Japon ou encore les créations en image de synthèses des dernières productions cinématographiques. Fantômes, extra-terrestres, puissances occultes et démoniaques, les exemples de la littérature sont infinis !

Appartenant à L'imaginaire et exerçant une fascination sans pareil, Le monstre menace toujours de faire irruption dans le réel. Cette limite a d'ailleurs été franchie de nombreuses fois, lorsqu'au 18e siècles, ils deviennent l'attraction préférée des foires et des fêtes foraines, exhibés lors de "Freaks Shows". Les monstres raconteront par la suite que l'habit ne faisant pas le moine, ils sont eux-mêmes doté d'une sensibilité et d'une compassion que certaines espèces humaines, cupides et stupides n'atteindront jamais. Les meilleurs exemples de cette revanche des Monstres se trouvent dans des récits populaires comme la Belle et la Bête (récit du 18ème siècle), ou dans le film Freaks de Tod Browning. S'interrogeant alors sur l'identité et la subjectivité des jugements, ils remettent en question les préjugés et la peur de l'étranger. "Quand on combat des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même" nous enseignait Friedrich Nietzsche.

Notre époque, accélérée par le développement du numérique et d'internet a profondément transformé notre société. L'usage des réseaux sociaux, la vitesse de circulations des données et de l'information ont bouleversé nos façons de communiquer, de travailler et de vivre. Parallèlement de nouvelles formes de peurs et de stress sont apparus totalement caractéristique de ces transformations. Cette société mondialisée se cherche. Quand son moral vacille, que la surveillance accrue compromet les libertés individuelles et qu'elle imagine son avenir surpeuplé et sans ressource… Le terrain est favorable à l'arrivée de Nouveaux Monstres qui vont tout naturellement venir enrichir ses cauchemars.

L'exposition interroge avec humour et poésie la figure du croquemitaine par un panorama contemporain d'oeuvres d'artistes internationaux. En se jouant des codes caractérisant leurs apparitions, l'exposition est un parcours ludique conçu comme une série d'attractions de fête foraine. Elle interroge le rapport qu'entretient le spectateur à l'oeuvre d'Art en lui renvoyant parfois son image et en le mettant au centre du dispositif.

ARTISTS_

 

BILL VORN /Hysterical Machines

BORIS DEBACKERE /Probe

PHILIP WORTHINGTON /Shadow monsters

FRANCE CADET /Hunting Trophes & Botched Dollys

FRANCOIS CHALET /Dans la tête du monstre

JOHN MISERENDINO & CHARLES CARCOPINO /Funhouse

LALALAB /Ar_magic_system

FÉLICIE D’ESTIENNE D’ORVES /Gong serie cosmos

PANORAMA INTERNATIONAL NOUVEAUX MONSTRES /Nemo

SEIKO MIKAMI /Desire of code

SCENOCOSME /Akousmaflor

TEMPORARY DISTORTION /An instument for the measure of absence

ANDREW BELL /Do not eat

PIERRICK SORIN /Dégoulinures N°1

PHILOMENE LONGPRÉ /Formica

MIA MÄKILÄ /Lowbrow and horror art

MARK POWELL /Dream Doirma

PAUL GRANJON /Furman

JOSHUA LONGO /It may be contagious

EN TOURNÉE_

 

FESTIVAL VIA (MANÈGE MAUBEUGE)

Du 12 au 22 mars 2009

FESTIVAL EXIT (MAISON DES ARTS DE CRÉTEIL)

Du 26 mars au 5 avril 2009

L'AUTOMNE À SAINT-SAUVEUR (Gare ST SAUVEUR, LILLE3000)

Du 18 septembre au 8 novembre 2009

SAINT-NAZAIRE (LIFE)

Du 17 juin au 17 aout 2010

TOULOUSE (THÉATRE NATIONAL DE TOULOUSE)

Du 24 février au 17 juin 2011

COLOMBES (THÉÂTRE DE L’AVANT SCÈNE)

Du 31 mai 2014 au 15 juin 2014

GOYANG (ARAM NURI GOYANG ART CENTER, CORÉE DU SUD)

Du 10 octobre 2014 au 11 janvier 2015